Vivre dans une copropriété au Sénégal

Vivre dans une copropriété au Sénégal: mode d’emploi.

La copropriété au Sénégal attire de plus en plus de particuliers. Le nombre d’immeubles qui poussent partout à Dakar et ses environs, témoigne de l’intensité de l’intérêt vers ce type d’habitation. Il faut dire que vivre en copropriété est pratique car les charges sont mutualisées, mais aussi conviviale et permet de faire de nouvelles connaissances. La copropriété au Sénégal est régie par la loi n°88-04 du 16 juin 1988 et le décret de n°2002-160 datant de 2002. En plus de ces lois, chaque résidence est soumise à un règlement de copropriété strict et bien défini.  Si vous prévoyez de vivre dans une copropriété au Sénégal, ces 4 points qui suivent vous seront utiles.

1. Respecter les règles d’usage des parties communes et privatives

Vivre en résidence au Sénégal suppose de respecter certains nombres de règles cantonnées sur ce qu’on appelle un règlement de copropriété. Ce document est le “code” qui régit, organise la vie entre les copropriétaires. Avant votre aménagement, il est important de prendre connaissance du règlement de copropriété qui figure normalement parmi les documents que vous avez reçus lors de la signature de votre acte d’achat.

Vous y retrouverez toutes les clauses concernant les parties communes, c’est à dire les endroits et équipements qui appartiennent logiquement à tous les copropriétaires. Il s’agit par exemple des couloirs, des ascenseurs, de la toiture, etc. Parallèlement, parties privatives représentent ce qui vous appartient personnellement, c’est à dire là où vous possédez la jouissance exclusive (votre appartement ou maison, votre cave, votre box de stationnement ,…). Vous pourrez donc en profiter à votre guise, sous réserve du respect des clauses mentionnées dans le règlement de copropriété.

Par exemple, certains travaux (installation de climatiseur, modification de l’architecture de votre maison, construction d’une véranda, etc.) peuvent nécessiter l’autorisation des autres copropriétaires à travers une résolution soumise au vote lors d’une assemblée générale.

Nombres de résidences à Dakar, Saly ou Diamniadio sont équipées de jardins, de terrain de jeux, piscine, de terrasses partagées, de parking, etc. Pour assurer le maintien en état et l’entretien durable de ces espaces, vous devez connaitre les actions qui y sont tolérées et celles qui sont interdites.

2. Participer aux dépenses des charges communes

Hormis les charges inhérentes à votre logement, d’autres charges communes sont réparties entre l’ensemble des copropriétaires. Selon le type et le standing de la résidence, elles peuvent varier. Il s’agira  par exemple de la maintenance des ascenseurs, la rémunération du personnel d’entretien et de sécurité, les travaux de rénovation ou de réparation, …

Parmi elles, certaines sont fixes et d’autres variables (Frais de réparation de la serrure de l’entrée du bâtiment cassé, fuite d’eau au niveau du compteur général, …). Afin de pouvoir faire face à toutes ces dépenses, il est dressé un budget prévisionnel qui servira de base de cotisation: ce sont les appels de fonds que vous recevrez périodiquement du syndic de copropriété. Dans le règlement de copropriété, vous pourrez prendre connaissance des modalités de répartition qui concerne les lots que vous possédez dans la résidence. En général, la méthode employée tient compte de vos tantièmes (la quote-part que vous détenez dans la copropriété). Pour les moins scolaires, un simple appel au syndic de la résidence permettra d’avoir des réponses à toutes les questions que vous pouvez vous poser.

3. Faire preuve de savoir-vivre et de solidarité

Vivre en résidence au Sénégal peut avoir des avantages. L’hospitalité et la solidarité font partie intégrante des valeurs communautaires. Aussi, au sein de votre résidence, il est primordial de faire preuve de savoir vivre.

Éviter les nuisances sonores (travaux en pleine nuit, musique, fêtes, réceptions…), respecter les espaces communs, faire preuve de courtoisie envers vos voisins … sont des attitudes parmi d’autres qui permettent d’entretenir des relations de bon voisinage. En cas de soucis avec votre voisin ou un visiteur, privilégiez de régler cela en amiable. En instaurant une bonne communication, vous éviterez les frustrations et les tensions.

En résidence comme dans tout milieu communautaire, il est important de faire preuve d’entraide. Rendre service à un voisin, ou un habitant de la résidence si le besoin se présente renforcera les liens et améliorera la cohésion dans la copropriété.

4. Participer aux instances de prises de décisions

La vie en résidence est assujettie par des décisions prises par une entité : le syndicat des copropriétaires. Il est composé de tous les copropriétaires de la résidence qui se réunissent au moins une fois par an en assemblée générale. En tant que copropriétaires, participer aux assemblées générales n’est pas obligatoires mais fortement conseillé. Car c’est durant ces réunions que sont discutés tous les projets de la copropriété, ainsi que sont votées les résolutions qui peuvent concerner des travaux vous concernant.

Les assemblées générales sont aussi des occasions pour proposer vos propres projets de modification/transformation de votre appartement qui pourraient affecter les parties communes.

Vous pouvez aller plus loin sur ce sujet en lisant notre article qui traite du rôle du syndic de copropriété en cliquant ici.

Sénégal Syndic

Sénégal Syndic est un site du Cabinet SETI, société d'administration de biens spécialiste de la gestion de copropriété au Sénégal. Si vous avez une question ou envie de réagir après avoir lu cet article, n'hésitez pas à poster un commentaire !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *